Quand le tricot urbain habille les bancs publics

Découvert sur le blog “Les éclats de Claire” à vos aiguilles et pelotes !
J’ai un certain amour pour les bancs publics. Ils occupent une bonne place dans ma vie. J’ai mes habitudes, mes bancs préférés selon l’heure du jour, les saisons et mon occupation : dessiner, téléphoner à ma meilleure amie, profiter du soleil, observer la ville et les passants, tricoter, grignoter, crocheter, lire, rêvasser…
Et à force de rêvasser, il me vient des idées qui deviennent progressivement des obsessions… Je rêvais d’un banc, je rêvais d’un message…
En prévision du Festival International des Textiles Extraordinaires 2016, la directrice du Musée a contacté notre bande de tricoteuses pour habiller les arbres de l’avenue comme en 2012 et 2014 (je vous laisse consulter les archives du blog) mais les peloteuses clermontoises avaient d’autres envies et d’autres suggestions. Moi, j’y ai vu l’occasion de réaliser mon idée devenue entêtante. J’ai proposé, on m’a dit oui, j’étais lancée !

 

Vous m’avez vue tout au long de l’année tricoter des rectangles aux couleurs pastel. Ils étaient destinés à recouvrir un premier banc. Des tons gais et enfantins pour accueillir tout en douceur les paroles de Mistral Gagnant.

 

 

 

Lire l’article en intégralité sur le Blog “Les éclats de Claire”

 

close

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les commentaires sont fermés.