Frontignan : quand un maxillaire de baleine servait de banc à l’église

Le banc a disparu après les années 50

(…) Ce que l’on sait, en revanche, c’est que ce maxillaire servait de bancs aux enfants au fond de l’église jusque dans les années 50. Certains Frontignanais, encore vivants, en ont encore le souvenir. Puis ce maxillaire a été transféré au patronage et a fini par disparaître de la circulation. Plus aucune trace. Et rien ne prouve que la vertèbre de baleine de 3,5 kg conservée au musée de la ville soit issue du même cétacé.

lire l’article complet sur le site du Midi libre

close

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les commentaires sont fermés.