Le cèdre des Bastions se transforme à vue en mobilier urbain pour tous

Les analyses menées au parc des Bastions, à Genève, condamnent le cèdre voisin du vieux pin, qui était tombé le 5 mai dernier, après de fortes pluies.


Les 4 analyses menées ces derniers jours par la Ville de Genève ont montré que ses racines ont été fragilisées par la chute de son voisin et que la terre est de mauvaise qualité. Impossible donc d’envisager l’installation de haubans ou de câbles pour maintenir l’arbre vieux de 200 ans.

« Toutes les pistes à disposition ont été explorées pour sauver cet arbre remarquable. Aujourd’hui, pour éviter que de tels cas de figure se multiplient, une stratégie pour une exploitation plus respectueuse des lieux sera conduite », assure dans un communiqué de presse Alfonso Gomez, Conseiller administratif en charge de l’environnement.

Les travaux d’abattage vont débuter jeudi matin et se poursuivre jusqu’à la fin de la semaine. Par ailleurs, une étude approfondie sur l’ensemble du patrimoine arboré du parc des Bastions et du Jardin anglais est toujours en cours.

Transformation à la tronçonneuse du cèdre… 3 en bancs publics

Sa quille a été débitée sur place après l’abattage. Travail d’orfèvre sur bois: trois bancs publics ont vu le jour. Miracle à la tronçonneuse.

close

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les commentaires sont fermés.