Amoureux des bancs publics


« Chaque fois que je me suis assis sur un banc, dans un square, et que j’ai promené un regard attristé sur les ondulations savantes et propres des pelouses, un même souvenir, d’une mélancolie douce et profonde, s’est présenté à ma mémoire. »

(Émile Zola, « Le Figaro », 11 juin 1867)

L’art des jardins est un art du regard. Chaque jardin donne corps à une image de la nature dans laquelle se mêlent plaisir esthétique et rêverie. À l’intérieur de cette mise en scène, les bancs, les banquettes, les chaises, les chaises longues des jardins publics – ces objets que depuis les années 1960 on appelle le « mobilier » – jouent un rôle important. Ils orientent le regard, amènent à découvrir une scène particulière, une échappée, un bouquet d’arbres, une composition savamment agencée. Ils offrent un moment de détente, d’échange, de loisir et de plaisir.

La valeur sociale et poétique de ce « mobilier » a fait l’objet de nombreuses recherches


lire la suite

close

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les commentaires sont fermés.