Com’ politique : les bancs trinquent à Bezier

La petite crise médiatique spécial “confinement” de Robert Ménard

En général, ça arrive tous les deux mois : Robert Ménard fait une petite crise médiatique, on le voit partout et puis c’est terminé. Là, confinement oblige, ça a pris des proportions un peu imprévues. Parce que le maire de Béziers a décidé de retirer les bancs de sa ville pour faire respecter le confinement. Et il a tenu à ce que tout le monde le sache. En long, en large et en travers.

Revoir la chronique de Yann Barthes qui démonte habillement ce coup de com’.
close

Abonnez-vous à notre newsletter !

Les commentaires sont fermés.